Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Philippines’

Par Vanessa Alexandra Duchemin

L’implantation aux Philippines  des firmes multinationales a eu un impact positif important sur l’économie nationale et a permis d’attirer des investissements étrangers. La mondialisation contribuerait donc au développement des Philippines, ce qui impliquerait donc une meilleure économie, une baisse du taux de chômage, une meilleure qualité de vie et une plus grande stabilité politique et sociale. Toutefois, ce qui en surface peut paraître un avantage pour les Philippines, présente également d’importants désavantages. En effet,  la mondialisation permet une certaine modernisation, une croissance économique dans certains cas, mais par contre les droits humains et la souveraineté de la population sont remis en question.

(suite…)

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

La longue dictature de M. Ferdinand Marcos a pris fin en 1986 grâce à l’engouement du peuple à travers l’organisation d’une révolte non-violente plus connue sous le non d’EDSA 1 (ou People Power Revolution). Cependant, le renversement du régime de Marcos a très souvent été attribué qu’au seul pouvoir du peuple alors que cette révolte n’aurait pas pu avoir lieu et encore moins réussir si les cadres économique et politique n’y étaient pas favorables. La mobilisation de la population doit énormément à l’appui d’éléments influents comme l’Église Catholique et une partie de l’élite économique et militaire sans oublier le feu vert et l’encouragement de l’administration Reagan.

(suite…)

Read Full Post »

Par Hakim Harakat

Les Espagnols, durant leur colonisation des Philippines, agissent en tyrans. José Rizal influence le mouvement nationaliste, dirigé par Andrès Bonifacio et Emilio Aguinaldo, par ses écrits. En 1896, les nationalistes proclament la république, évènement qui se conclut par un échec et qui pousse Aguinaldo à s’exiler. La guerre hispano-américaine éclate, les États-Unis en sortent vainqueurs et l’archipel leur est cédé par le traité de Paris le 10 décembre 1898.
(suite…)

Read Full Post »

Par Camille Gaudreault

La démocratie aux Philippines est souvent décrite comme étant une «démocratie spectacle». Pourquoi?  Parce qu’à la vice-présidence, à la présidence il y a eu une vedette du cinéma philippin, Joseph Estrada et qu’au Sénat «sur les vingt-quatre sénateurs élus en 2001, par exemple, six étaient d’anciens acteurs, présentateurs de télévision ou sportifs reconnus au niveau national» (Camroux 2006). Depuis la chute de Marcos en 1986, les gouvernements ont tenté d’assainir les mœurs politiques et de renforcer le système démocratique. Cependant, la démocratie philippine est bien fragile. Elle est minée par la corruption, par la présence du patrimonialisme et d’une oligarchie très proche du pouvoir. Elle est donc plus une question d’élite que de représentation populaire.

(suite…)

Read Full Post »

Par Arnaud Daoust Janson

Calqué sur l’acronyme O.P.E.P., la création de l’O.P.E.R (Organisation des Pays Exportateur de Riz), est un évènement qui reste en suspens. C’est le premier ministre thaïlandais, Samak Sundarajev, qui a  annoncé en mai 2008 la possibilité de la création d’une telle organisation. En plus de la Thaïlande, l’organisation compterait sur participation du Vietnam, du Laos, du Cambodge et du Myanmar. Si l’idée peut paraitre intéressante, pour certains, comme le gouvernement philippin, l’annonce a vraisemblablement sonné une l’alarme.

(suite…)

Read Full Post »

Par H. Aysegul Karsli

Les Philippines sont un pays dont l’économie est ouverte, mais qui n’a pas connu une amélioration du niveau de vie [1]. De nombreuses lacunes économiques et sociales, la présence du système oligarchique ainsi que la dictature de Marcos ont été les obstacles majeurs à un développement soutenu. Dans un système capitaliste où l’État est rentier, malgré sa population et ses ressources importantes, les Philippines ont souffert d’un manque de plan de développement clair. Et son avenir, depuis la crise financière, demeure incertain.

(suite…)

Read Full Post »

Par Benjamin Labrecque

Depuis 1997, l’agence gouvernementale chargée de veiller à l’application de l’Indigenous Peoples Rights Act (l’IPRA) déclare avoir délivré 57 certificats de titre de domaine ancestral (CTDA) couvrant 20% des 6 millions d’hectares de domaines ancestraux et 300 000 familles. Même s’il reste encore beaucoup à faire avant la restitution totale des terres ancestrales, il n’en demeure pas moins que la loi sur les droits des peuples indigènes (IPRA) des Philippines est la seule en son genre dans toute l’Asie du Sud-est en raison de son caractère extrêmement progressiste. Toutefois, avant d’en être venu à une telle reconnaissance politique et juridique des droits des autochtones, le gouvernement philippin a pratiqué des décennies de discrimination combinée à un processus d’aliénation envers les indigènes (puisque toute leur structure sociale étant centrée sur la terre, les indigènes se sentirent aliénés par l’empiétement et l’usurpation de leurs terres de la part des étrangers – les non-autochtones).

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »