Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Militarisme’

Par M’hammed Kilito

Le billet cinq se veut être une analyse des quatre précédents. Les régimes politiques des pays étudiés dans le cadre de ce projet notamment les Philippines, la Birmanie, la Thaïlande et l’Indonésie ont toutes été grandement influencées par le pouvoir de l’armée ou celui du peuple quand ce n’est pas une alternance entre les deux (comme en Thaïlande).

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

Le pouvoir politique des militaires indonésiens s’est affaibli depuis la chute de Suharto en 1998. Ce déclin relatif de la position politique de l’armée a été l’une des conséquences importantes du changement de régime en Indonésie. Cependant, on assiste à un retour graduel des militaires au pouvoir. Le retour des militaires au sein de l’appareil étatique (l’actuel président Susilo Bambang Yudhoyono est un ancien militaire) serait-il une menace pour la démocratie?
(suite…)

Read Full Post »

Par Marie-Anitha Jaotody

Notre imaginaire nous amène souvent à avoir une certaine perception d’une population ou d’une autre. La construction de cet imaginaire peut aussi provenir de l’image que veut projeter le pays ou la population en question. La Thaïlande illustre bien cette idée-là parce que selon certains intellectuels, la société thaïlandaise qui se veut pacifique et posée selon leur passé, est en fait profondément violente et militarisée.
(suite…)

Read Full Post »

Par Marie-Anitha Jaotody

Les dictatures militaires ont toujours utilisé différents éléments pour justifier les répressions et imposer leur pouvoir. La junte militaire birmane ne fait pas exception à cette règle parce que, depuis la fin des années 70, elle instrumentalise la religion bouddhiste pour asseoir son autorité et s’en sert comme prétexte afin de justifier ses politiques répressives. Cette stratégie fonctionne bien puisque la croyance selon laquelle tout ce qui se fait pour l’est honorer la religion est bien ancrée dans la population.

(suite…)

Read Full Post »

Par Marie-Anitha Jaotody

 

Le milieu des années 60 aux Philippines est marqué par une tension entre l’élite foncière et l’élite politicienne, les deux factions cherchant à obtenir l’exercice du pouvoir à l’Assemblée nationale afin de conserver leurs intérêts; Ferdinand Marcos se fait élire en 1965 puisqu’il n’appartient à aucun de ces camps [1]. Toutefois, la présidence de Ferdinand Marcos aux Philippines sera caractérisée par un rôle prépondérant des militaires et un autoritarisme important dans l’exercice du pouvoir jusqu’à sa chute dans les années 80.

Une fois au pouvoir l’objectif premier de Ferdinand Marcos est la relance de l’économie et des réformes constitutionnelles pour faire perdurer sa présidence. En effet, les années 60s marquent le début d’un décollage économique important en Asie du Sud, désirant avoir la main mise sur les capitaux, le président Marcos consolide la concentration du pouvoir en renforçant le rôle de l’État dans le secteur de l’économie. Cette initiative lui permet de stabiliser son pouvoir en assurant une redistribution des richesses à ses plus proches collaborateurs.

(suite…)

Read Full Post »