Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Élections’

Par Camille Gaudreault

Depuis l’accord de paix de 1991, le Cambodge s’est engagé dans la voie de la démocratie. L’ONU a grandement aidé le pays à se stabiliser. L’organisation internationale a participé à la tenue d’élections générales libres en 1993 et depuis, il semble que la stabilité politique est bien établie dans ce pays d’Asie du Sud-est. Les principaux partis de la scène politique cambodgienne sont : le Parti du peuple cambodgien (PPC), le Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre et coopératif (Funcinpec) qui est un parti monarchique et le Parti Sam Rainsy (PSR). Avec les années, le PSR a commencé à s’imposer et a grugé des votes aux autres partis, mais plus particulièrement au FUNCINPEC. De nouvelles élections législatives sont prévues au Cambodge cet été, le scrutin aura lieu fin juillet.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Par Julien Guay

L’histoire a légué au Cambodge un héritage politique fort et douloureux. La signature de l’Accord de Paix de Paris, en octobre 1991 [1], les Cambodgiens semblent enfin pouvoir exprimer leur voix, après une génération entière opprimée par les Khmers Rouges et le statut-quo des années 80.

(suite…)

Read Full Post »

Par Samuel Barbas

Singapour s’impose comme un modèle de prospérité. Toutefois, même si officiellement il s’agit d’une démocratie (par la tenue d’élections législatives et présidentielles), il faut admettre que l’encadrement gouvernemental a des airs despotiques. La majorité des critiques à l’endroit de ce régime proviennent de l’Occident parce que les libertés individuelles et les droits de la personne priment dans nos sociétés.
La majorité des critiques à l’endroit de ce régime proviennent de l’Occident parce que les libertés individuelles et les droits de la personne priment dans nos sociétés. En Asie, Singapour est de plus en plus vue comme LE modèle à suivre [1] (Juan 2003).

(suite…)

Read Full Post »

Par Audrey Reeves

La consolidation de la paix désigne les « efforts déployés pour promouvoir la sécurité humaine dans les sociétés émergeant de conflits » et s’oriente autour du concept de sécurité humaine [1]. L’une de ses dimensions est la démocratisation des sociétés, car le renforcement des institutions politiques et juridiques est considéré comme l’un des principaux facteurs diminuant les chances de reprise des hostilités.

Le cas du Cambodge est représentatif de la difficulté éprouvée par les efforts d’assistance internationale à consolider des institutions démocratiques fonctionnelles [2]. En effet, l’APRONUC (l’Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge) est l’exemple d’une intervention étrangère bien intentionnée qui, en dépit du succès qu’on lui attribue, a en fait été instrumentalisée pour légitimer l’autoritarisme du parti au pouvoir [3].

(suite…)

Read Full Post »

Par Vo Viet-Anh

Le Vietnam n’est pas une démocratie libérale. Les militants démocrates se font enfermer régulièrement parce que, selon les autorités, ils sont une menace à l’ordre public. De son côté, le gouvernement affirme qu’il essaie de faire progresser la démocratie dans le pays de manière pacifique et non-radicale. Toutefois, des groupes de défense des droits de l’homme ne semblent pas croire à cette thèse; Human Rights Watch a publié un manifeste signé par 118 « activistes pour la démocratie » résidant au Vietnam. La réalité se trouve entre les deux : il existe un système électoral et des institutions de nature démocratiques au Vietnam. Cependant, les élections sont loin d’être libres et sans contrainte et toute autre formation politique que le Parti communiste est interdite.

(suite…)

Read Full Post »