Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Coopération régionale’ Category

Par Patrick Milochevitch

Résolument aussi ancien que la mer et le commerce maritime international, le phénomène pirate en Asie du Sud-Est constitue, à l’ère de la mondialisation, un enjeu géopolitique local et global hautement stratégique. Majoritairement analysée en terme de commerce mondial, de sécurité internationale ou de souveraineté nationale, la piraterie « moderne », comme par le passé, n’en demeure pas moins une affaire d’hommes. À ce titre, elle possède une dimension ethnique et sociale qui la relie à des questions de tradition, d’intégration et de lutte identitaire. L’élément de la « tradition », bien que difficile à évaluer, demeure, en Asie du Sud-Est, incontournable.
(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

Bien souvent ce n’est guère qu’au sujet d’Aung San Suu Kyi et du Triangle d’Or que l’on entend parler de la Birmanie dans les médias. Après le passage du cyclone Nargis, la catastrophe naturelle qui a frappé le pays en mai 2008 et fait près de 134.000 morts et disparus, les frontières de la Birmanie restent encore fermées, pendant que plus d’un million de sinistrés n’auraient toujours reçu aucune aide ni du gouvernement birman ni de l’étranger. Les militaires refusent catégoriquement toute aide humanitaire internationale. Depuis, la Birmanie a été grandement exposée dans les médias et a suscité beaucoup de questionnements concernant la gouvernance de la junte militaire. Pour mieux comprendre la situation actuelle, ce billet traitera l’histoire récente du pays et l’idéologie du régime en place.
(suite…)

Read Full Post »

Par Samuel Barbas

Le Détroit de Malacca accueille quotidiennement entre 600 et 800 navires marchands et 80% des importations pétrolières japonaises (Ellis 2003). Les installations portuaires singapouriennes accueillent quant à elles une vingtaine de millions de conteneurs. Ceci représente un volume de fret de plus de 400 millions de tonnes par année, faisant de Singapour est le port le plus actif au monde (Asian Economic News 2006).

La piraterie sur mer n’est pas un phénomène propre à Singapour. Toutefois, la cité-État, à cause de son rôle de leader économique régional et de sa contiguïté géographique avec le Détroit de Malacca, est obligée d’accorder une grande importance au phénomène.
(suite…)

Read Full Post »

Par Audrey Reeves

Au cours de la dernière décennie, la région d’Asie du Sud-est a connu le taux de croissance le plus élevé du monde . L’une des caractéristiques fondamentales de cette croissance est le commerce par voie maritime, certains auteurs allant jusqu’à décrire la région comme le « centre du réseau maritime mondial » . Or, des inquiétudes ont été formulées par plusieurs agents gouvernementaux et médias occidentaux quant à la vulnérabilité des infrastructures portuaires et des principales voies de navigations face aux risques de piraterie et de terrorisme maritime dans la région, mettant ainsi à risque l’économie mondiale . Si ces inquiétudes sont fondées, elles doivent toutefois être tempérées par la faible probabilité de voir ce type d’attaque survenir et les stratégies mises en place par les États de l’ASEAN face à cette menace. Dans ces conditions, les grandes puissances maritimes régionales et mondiales devraient se garder d’imposer aux États de l’ASEAN des stratégies institutionnelles et juridiques rigides ne convenant pas au type de régionalisme de cette région. Elles devraient plutôt se concentrer sur l’apport d’un support technique et organisationnel aux efforts endogènes de l’ASEAN et de son Forum régional. En effet, ceux-ci font preuve, à travers leur stratégie de lutte contre le terrorisme maritime, d’une capacité sous-estimée d’adaptation aux menaces contemporaines.

(suite…)

Read Full Post »