Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2008

Par Patrick Milochevitch

Résolument aussi ancien que la mer et le commerce maritime international, le phénomène pirate en Asie du Sud-Est constitue, à l’ère de la mondialisation, un enjeu géopolitique local et global hautement stratégique. Majoritairement analysée en terme de commerce mondial, de sécurité internationale ou de souveraineté nationale, la piraterie « moderne », comme par le passé, n’en demeure pas moins une affaire d’hommes. À ce titre, elle possède une dimension ethnique et sociale qui la relie à des questions de tradition, d’intégration et de lutte identitaire. L’élément de la « tradition », bien que difficile à évaluer, demeure, en Asie du Sud-Est, incontournable.
(suite…)

Read Full Post »

Par Patrick Milochevitch

Sur Ko Surin, petit groupe d’îles à 60 kilomètres au large de la côte de la province de Phang Nga, dans la mer des Andamans, les Moken  sont en marche vers le progrès… Avec un peu de chance, Madah  et sa famille seront bientôt des Thaï Maï — « des nouveaux thaï ». Lui, sa femme et ses enfants possèderont une carte d’identité. Grâce à cela, ils pourront se déplacer, ils seront admissibles à l’assurance maladie, les enfants pourront être scolarisés.
(suite…)

Read Full Post »

Par Vanessa Alexandra Duchemin

L’implantation aux Philippines  des firmes multinationales a eu un impact positif important sur l’économie nationale et a permis d’attirer des investissements étrangers. La mondialisation contribuerait donc au développement des Philippines, ce qui impliquerait donc une meilleure économie, une baisse du taux de chômage, une meilleure qualité de vie et une plus grande stabilité politique et sociale. Toutefois, ce qui en surface peut paraître un avantage pour les Philippines, présente également d’importants désavantages. En effet,  la mondialisation permet une certaine modernisation, une croissance économique dans certains cas, mais par contre les droits humains et la souveraineté de la population sont remis en question.

(suite…)

Read Full Post »

Par Vanessa Alexandra Duchemin

D’un point de vue occidental, le développement en Thaïlande est vu comme un grand accomplissement, principalement au niveau économique et technologique, tout comme pour les autres pays d’Asie du Sud-Est. Cet apparent développement est souvent considéré comme étant le résultat de l’ouverture économique du pays, d’une meilleure adoption du libre-échange, bref, il est vu comme étant le résultat de la mondialisation et de l’adoption par la Thaïlande de pratiques plus occidentales. Cela impliquerait donc automatiquement la croissance économique et la démocratie. Cependant, il existe une certaine face cachée derrière cette modernisation, et elle n’est pas toujours prise en compte.

(suite…)

Read Full Post »

Par Vanessa Alexandra Duchemin

Contrairement à la tendance du reste de l’Asie qui semble faire des efforts pour marcher vers la démocratie, la Birmanie reste et demeure sous un régime autoritaire et répressif. La Birmanie met tout de même en place certaines institutions modernes et ayant un certain aspect démocratique, mais malgré une certaine intégration de valeurs et principes démocratiques, la mondialisation ne semble avoir aucun impact sur le gouvernement birman, et ne semble pas aider à résoudre la question du respect des droits de l’homme.

(suite…)

Read Full Post »

Par Vanessa Alexandra Duchemin

La mondialisation, c’est-à-dire l’ouverture sur le monde, la multiplication des échanges et l’uniformisation des pratiques, est souvent perçue comme un aspect favorable au développement des pays. La mondialisation avait permis une forte croissance en Indonésie et dans le reste de l’Asie du Sud-Est. Toutefois, la mondialisation pose un certain nombre de défis qu’il est nécessaire d’aborder à travers les points de vue historique, économique, politique et social.

(suite…)

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

Le billet cinq se veut être une analyse des quatre précédents. Les régimes politiques des pays étudiés dans le cadre de ce projet notamment les Philippines, la Birmanie, la Thaïlande et l’Indonésie ont toutes été grandement influencées par le pouvoir de l’armée ou celui du peuple quand ce n’est pas une alternance entre les deux (comme en Thaïlande).

(suite…)

Read Full Post »

Par M’hmmed Kilito

Dans un monde qui devient de plus en plus démocratique et où même l’Amérique latine qui nous avait habitués à la prise de pouvoir par coups d’État semble retrouver des systèmes politiques de plus en plus stables, le coup d‘État du 19 septembre 2006 en Thaïlande atteste que les militaires du royaume bouddhiste croient encore en cette solution radicale. Ce coup réaffirme aussi la continuation de cette tradition putschiste et augmente ainsi le compte des coups d’État fomentés en Thaïlande depuis 1932 à 18. Le rôle du monarque et le pouvoir des militaires sont tous les deux des éléments qui contribuent à la persistance de cette tradition des coups d’État en Thaïlande.
(suite…)

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

Bien souvent ce n’est guère qu’au sujet d’Aung San Suu Kyi et du Triangle d’Or que l’on entend parler de la Birmanie dans les médias. Après le passage du cyclone Nargis, la catastrophe naturelle qui a frappé le pays en mai 2008 et fait près de 134.000 morts et disparus, les frontières de la Birmanie restent encore fermées, pendant que plus d’un million de sinistrés n’auraient toujours reçu aucune aide ni du gouvernement birman ni de l’étranger. Les militaires refusent catégoriquement toute aide humanitaire internationale. Depuis, la Birmanie a été grandement exposée dans les médias et a suscité beaucoup de questionnements concernant la gouvernance de la junte militaire. Pour mieux comprendre la situation actuelle, ce billet traitera l’histoire récente du pays et l’idéologie du régime en place.
(suite…)

Read Full Post »

Par M’hammed Kilito

Le pouvoir politique des militaires indonésiens s’est affaibli depuis la chute de Suharto en 1998. Ce déclin relatif de la position politique de l’armée a été l’une des conséquences importantes du changement de régime en Indonésie. Cependant, on assiste à un retour graduel des militaires au pouvoir. Le retour des militaires au sein de l’appareil étatique (l’actuel président Susilo Bambang Yudhoyono est un ancien militaire) serait-il une menace pour la démocratie?
(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »